Indétendances 2008, une journée de plus

Va savoir pourquoi, dans mon précédent billet je ne parlais pas de la programmation du dimanche 27 juillet.
Chose réparée, ce dimanche il y aura :

  • David Walters
  • Dom Tom Folies (les 9 lauréats du concours « 9 semaines et un jour »
    organisé par RFO)
    :

    • Jean-Marc Ferdinand
    • Little Guerrier
    • Paille
    • Trio
    • Ykson
    • Aroma et Mano Salmon
    • Bat’ker
    • Alexandra Hernandez
    • Loslio Keletaona

Tel est pris qui croyait pas se faire prendre

L’autre jour, Anne me demande si j’irai voir Julien Doré en concert. Je lui réponds que je n’aime pas les grandes salles.

Qu’est-ce qu’une grande salle ? Que penses-tu du Zénith ? Trop grand pour moi. Pour me faire bousculer et ne pas voir l’artiste, j’aime pas.

L’Élysée Montmartre alors ? Oui, à la limite l’Élysée Monmartre, mais pas plus grand. De toute façon, je ne pense pas que Julien Doré jouera un jour dans cette salle.

C’était l’autre jour. Là maintenant, qu’est-ce que je vois ?

Julien Doré - le 3 décembre 2008 à l'Élysée Montmartre

Tel est pris qui croyait pas se faire prendre un jour.

Un nouveau monde pour un Punk nouveau

Je ferme donc le site de The Informers, mon groupe. Comme je l’annonçais quelques billets auparavant, on a splitté. Plus la motivation, plus l’envie de poursuivre. Chaque membre du groupe vaque à ses projets personnels (le mien étant de conquérir Google). Bien que je ne sois arrivé qu’à mi-parcours à 17 ans, je me suis forgé une identité avec ce groupe, appris à devenir le guitariste de vos rêves. Se fréquenter, se facher, rigoler, composer ensemble, jouer devant une audience… vivre ensemble fut un grand honneur. Il serait dommage d’oublier le groupe trop vite.

logo The Informers

The Informers, c’est Vlad et Béa qui se sont rencontrés avec une idée du Punk moderne. La musique qui en découle est trop anglaise pour les américains, trop américaine pour les anglais. Trop bien pour les frenchies. The Informers, c’est 8 tournées en Grande Bretagne, c’est une écriture politique intelligente sur une mélodie hargneuse et variée. Pas deux chansons se ressemblaient. Pas un seul thème abordé à déjà été traité par un autre groupe du genre. Je met à disposition l’histoire de ce groupe peu commun dans ce billet. Ultérieurement, je mettrai à disposition les photos.
D’autre part, on maintient toujours la distro RADICAL ROCKERS pour liquider les quelques enregistrements qu’il nous reste.

Continue reading