Loyauté, Protection

La lutte est contagieuse et ne concerne plus que les petits mais les gens de classe moyenne aussi. Pourquoi continuent-ils à s’investir dans leurs professions quand la croissance est un concept dont ils ne profitent plus, mais la classe dirigeante et les actionnaires oui ?

L’angoisse imprègne la vie de la plupart des cols blancs
L’écœurement irradie leurs tempes.
Ceux dont l’arrogance et l’insouciance ont cessé de rendre sourds
Leur silence est un acte de défiance.
Les cadres de tous pays sont désormais préoccupés par l’horreur.
La folie rôde partout en silence,
Cinquante années de recherche confirment ces données.
Cercles, hexagones, carrés, ellipses
Tous ces schémas illustrent ces problèmes
Des sections colorées en citron vert, lilas ou gris.
Tant de convictions disparaissent que s’en est une épidémie !
Le libéralisme n’est plus humain.
Cette chanson s’adresse à ceux qui ont une colère sans borne.

Une vague de cols blancs – Loyauté-protection ?
Une vague d’horreur – Loyauté-protection ?
Vous ne pouvez vous empêchez d’être à la fois effrayé et fasciné
Une vague de cols blancs – Loyauté-protection ?
Une vague d’horreur – Loyauté-protection ?
Prenez rendez-vous avec une révolution

Toujours plus pour les actionnaires
Toujours plus pour les actionnaires

Le cadre est devenu un nouveau salarié comme un autre
Mettre à bas le modèle social.
Nouvelle victime du rouleau compresseur néo libéral
Il se désinvestit de son travail.
Le système n’hésite pas à vendre moins cher ses compétences
Il flirte même avec le mépris.
Il songe lui même à se rebeller, mais en professionnel obéissant
Il n’osera jamais.
Bien que la lecture de ses articles lui donne l’impression qu’à long terme
Sa survie ne semble plus très importante.
Il est condamné, il le mérite
Car l’actionnaire, c’est nous, c’est nous, c’est nous.
Cette chanson s’adresse à ceux qui ont une colère sans borne.

Une vague de cols blancs – Loyauté-protection ?
Une vague d’horreur – Loyauté-protection ?
Vous ne pouvez vous empêchez d’être à la fois effrayé et fasciné
Une vague de cols blancs – Loyauté-protection ?
Une vague d’horreur – Loyauté-protection ?
Prenez rendez-vous avec une révolution

Entrer dans le monde de la lutte sociale
C’est la fin des privilèges, des bons traitements

Un monde de fric, un monde docile (x3)

Vingt-et-unième siècle, la révolution de l’orthographe

En 1990, l’Académie française a approuvé certains aménagements à l’orthographe. Récemment, l’Office québécois de la langue française les a entérinés et a commencé à les intégrer dans son Grand dictionnaire terminologique.

Comme nous pouvons l’apprendre sur l’article de Marie-Claude Plourde,
la langue française écrite a émergée en 842, et l’Académie française ne fut fondée qu’en 1634. Depuis, la langue n’a de cesse évoluée en intégrant de nouveaux mots pour définir de nouvelles réalités. Mais il est plus de voir son orthographe et sa grammaire s’adapter. Je vous invite à lire le fameux article pour comprendre les enjeux d’une telle adaptation. En voici un extrait :

C’est ainsi que plusieurs règles et exceptions, si nombreuses en français, remontent jusqu’au Moyen-Âge, époque à laquelle très peu de gens étaient instruits et savaient écrire. La plupart des documents étaient alors rédigés par des scribes payés à la lettre. De plus, la calligraphie utilisée à l’époque comprenait des hampes et des jambages majestueux. Ces lettres stylisées qui débordaient de la ligne moyenne d’écriture (b, d, f, g, h, j, k, l, p, q, s, t, y, z) impressionnaient le peuple par leur allure, aussi les scribes demandaient-ils plus cher pour les calligraphier. Une anecdote historique raconte ainsi pourquoi les verbes appeler et geler ne se conjuguent pas de la même manière: les verbes en –eler et en –eter possédant une lettre avec hampe dans leur terminaison, les scribes auraient graduellement imposé le redoublement de cette consonne à certains de ces verbes afin d’augmenter substantiellement leurs tarifs. Comme quoi les tactiques visant à augmenter les profits de datent pas d’hier !

Pourquoi j’en parle ? Parce que cela fait quelques mois que je m’intéresse à cette orthographe à mon job. En effet, j’écris et réfléchis à des interfaces pour alimenter notre base de données à partir de différentes sources, et de rationaliser toutes les nouvelles données pour qu’elles soient toutes simplement exploitables. Un exemple, des gens écrivent clefs, d’autres écrivent clé. Et moi j’écris mon code pour qu’il convertisse toutes ces données en Clé. Ainsi, puisque toutes les données sont présentées de la même manière, le visiteur n’aura pas à se fatiguer à lire différentes orthographes pour une même notion.

Je pense que cette nouvelles orthographe est importante aussi dans le paysage du web francophone, et surtout pour faire de l’Ajax. Et surtout avec l’arrivée de Firefox 2, je vais militer pour ce nouveau standard ! En effet, Comme c’est déjà le cas dans Safari, Firefox 2 intègre un correcteur orthographique simple. C’est à dire que les champs de saisie seront Le seul dictionnaire français disponible est celui de l’orthographe de 1990.

Pour activer cette nouvelle fonction, il suffira juste d’intégrer cet attribut spellcheck="true" dans les input=text et les textarea

Pour en apprendre plus sur la nouvelle orthographe, consultez ces liens pratiques:
Orthographe recommandée
Réseau pour la nouvelle orthographe du français
Office québécois de la langue française
Antidote
Tout savoir sur la nouvelle orthographe recommandée

Un léger aperçu d’Identikit 2

Trois semaines sans nouvelles. Je travaille trop. Je fignole un petit site interne tout en WordPress. Et pour cela, j’ai réécris le plugin Identikit. J’ai écouté les désidérata de mes petits camarades, j’ai pris mon courage à deux mains, mis à plat mes idées, et ai retenu plusieurs axes d’améliorations : Modularité, Sécurité, Rapidité, Internationalité.

<h3>Modularité</h3>

Pour les bloggueurs, le plugin ne se contentera plus de gérer les avatars utilisateurs. Actuellement, il est capable de gérer les avatars utilisateurs (local, gravatar, pavatar, favatar), de gérer les favicons, d’illustrer les différents articles, et d’illustrer les catégories. Et tout ça est hautement configurable.

Pour les bidouilleurs , j’ai tout cassé pour tout rationaliser. Le script principal est transformé en une seule classe. Dedans s’y trouve toutes les méthodes standardisées et les créations à la volée. L’avantage est de ne déclarer la classe qu’une seule fois, au lieu de créer une nouvelle instance à chaque appel (ceci optimise considérablement les perfs). Tous les traitements sont consolidés. Cette classe monte d’autres classes qui traitent des différentes parties. Les différentes fonctions des thèmes appelleront directement les méthodes de la classe principale.

<h3>Optimiser</h3>

J’ai tout réécris. Rien que ça. Dans le monde de l’invisible, avec le concours de Jeena Paradies, j’ai réécris le script qui débusque les pavatars dans les pages des utilisateurs. Il m’a aussi fait par d’une lacune de sécurité. Maintenant, le script s’assure de ne télécharger que des images. J’ai écris des alternatives pour essayer de rendre les scripts utilisables dans d’autres configurations (curl sinon fgets, imagemagick sinon gd2…).

Dans le monde du visible, l’ancien script ramait lorsqu’une personne laissait un message sur le blog. C’est parce que le script de téléchargement s’effectuait avant le rechargement de la page de réponse. Maintenant il n’y a plus ce soucis par une triche odieusement astucieuse. Au lieu d’afficher immédiatement l’avatar de l’utilisateur il y aura une petite icône de remplacement (c’est ce qui fait toute la différence !). Et c’est cette petite icône qui se chargera de lancer le script, ne pénalisant pas la navigation de l’utilisateur.

Sinon je tente de rendre possible l’usage de ce script avec les pseudos jolies urls avec un index.php Enfin pour être en accord avec les specs des pavatars, je tente d’écrire une interface de modération des avatars.

<h3>Internationalisation</h3>

Puisque la demande internationale est forte, je vais rendre le biniou international.

<h3>The resume in English</h3>

Excuse my English. Three weeks without a word… Well, i’m working to much !

I’m making a little website with WordPress for my job. To make this, i’m rewriting the plugin Identikit. I have listen to wishes from every folks, taken my courage in both hands, sended my ideas back to the drawing board and keep 3 axes for improvement : Modularity, Optimisation and Internationalization

Actually, the prototype can manage users’ avatars and pavicons. add icons to the articles, and icons & colors to the categories. And everything is customisable. I’ve broken everything for rationalize everything. The main script is now a unique class with all methods mutualised. This main class is onl loaded one time by the system, instead of creating a new instance for every calls. This class is overloaded by differents class (one by subject).
I’m optimising the code for making it more flexible and secure. Also i’m optimising the navigation for the visitors. The autodiscoveries functions will not slow down pages. And for the end, i will make this plugin internationalizable.