Complètement moderne

Appelons le George. George signe hier une loi qui viole les droits de l’homme. Ce texte de loi, the Military Commissions Act of 2006 officialise les dérives de la politique de George, comme ces quelques points que dénonce Amnesty International :

  • Les détentions secrètes
  • Les enlèvement contraint et forcés
  • La torture et d’autres traitements dégradants, cruel et inhumains
  • Les outrages envers la dignité personnelle, incluant les traitements humiliants
  • Le dénie et restrictions de l’Habeas Corpus
  • La détention sans fin, et ce malgré l’absence sans motif et sans procès
  • La détention prolongé sans communication
  • La détention arbitraire
  • Des procédures juridiques injuste

Maintenant, comme dans l’ancienne Union Soviétique de Staline, l’Allemagne d’Hitler, la Chine de Mao, le Cambodge de Pol Pot, tous ceux qui sont catalogués comme « ennemies » par George peuvent être fait disparaitre et tue. Ça se passe aux États-Unis et c’est complètement moderne. Cette loi est une atteinte à la liberté individuelle… pour protéger la liberté individuelle ! Des dérives sont à craindre, comme ne pas utiliser cette loi comme instrument contre la terreur, mais créer la terreur contre tous les oppositions politiques, contre le monde des idées.

Les modes reviennent cycliquement, la connerie doit agir de la même manière.