Sexe

Dans la série des « je l’avais dit » et « le monde est petit », vite fait je rejoins les idées de la soeur de mon cher président. Dans son billet elle parle de reprotoxicité.

Avec Disaster, nous nous étions faché en laissant une dernière chanson inédite. Avec la formation d’Ania, elle est devenu notre 1er tube international des squatts parisiens. Voici le texte :

Pesticides ou Dé.Dé.Té.
émissions de carbone azoté
les derniers pandas géants ont abandonné

l’idée même d’entretenir sa libido
Alors que des biscuiteries explosent
les derniers pandas géants ont capitulé

Les résidus de tes plaisirs
me dégoutent m’asphyxient et tuent le sexe
au creux de pollution on va s’abandonner

sexuellement défaillant
la pollution est devenue intransigeante
et elle nous dérègle hormonalement
sexuellement défaillant
quand il y a tant d’énergie à dépenser
qui laisse exploser sa violence.

Où puis-je trouver mon plaisir ?
quand porter un masque devient un réflex.
Les poissons de la tamise changent de sexe

Pas sans raisons qu’une histoire de séduction
ne se consomme plus avec délectation
les derniers pandas géants ont capitulé

Les résidus de tes plaisirs
me dégoûtent m’asphyxient et tuent le sexe
sans sexe je préfère encore mourir

sexuellement défaillant
la pollution est devenue intransigeante
et elle nous dérègle hormonalement
sexuellement défaillant
quand il y a tant d’énergie à dépenser
qui laisse exploser sa violence.

les mains dans les poches
J’ai toute les excuses
pour …
Mes corn-flakes sont lyophilisés
sources de vitalité, mais par de l’essentiel
l’industrie pue la stérilité

Méfier vous des produits laitiers
la date passé, risque de diarrhées
et tue le sexe, l’UHT provoque le cancer

les alligators sont victimes du diesel
la disparition de leurs attributs sexuels
est constatée la gueule ouverte

Le sexe est meilleur dans les sytcoms
tant de pollution pour créer ses CDrom
les mouettes de Californie virent Kylie

le manque de sexe première cause de stress
chez le grand singe impuissant face à sa maitresse
Qu’est ce tu veux, il ne veut pas monter

sexuellement défaillant
la pollution est devenue intransigeante
et elle nous dérègle hormonalement
sexuellement défaillant
quand il y a tant d’énergie à dépenser
qui laisse exploser sa violence.

Et voici ce que ça donne en répétition

Téléchargement sexe.mp3

Répétition du 26 octobre 2006

Comandante

toc, toc. Qui est-ce ?
Mickey.
Mickey qui ? Mouse, Mantel, Rourke, Finn, Dolenz, Knox.
Coupable ? Bien sûr.
Charles Manson le disait : « Je suis pas là, mec. Je suis pas là »
Je n’en veux pas à Mickey ou Mallory.
J’en veux à Ajax et Jack Frost…
Lyndon Johnson, Johnny Cash…
le pape, Pop-tarts,
Captain Igloo…

Jif et Jazz et O.J. Simpson,
JFK, RFK, FDR, FBI…
CIA, STP, AFL-CIO, ABC, NBC, JVC, VCR.
J’en veux à John Wilkes Booth, Mary Tyler Moore, à ces gens à trois noms.
Tocata, Dorothy, Barney…
Jésus, Jon Bon Jovi.
J’enfonce un doigt dans l’œil gauche de Wayne Newton.
Pas leurs parents, la drogue ou la société.
Vous savez à qui j’en veux ? Aux Pirates de Pittsburgh. En 1947…
une ligue de base-ball découvrait le lanceur Fidel Castro.
En direct de La Havane, avec une chouette balle à effet.
Au dernier moment, toutes les équipes ont annulé leur offre.
Et s’il avait été appelé sous les drapeaux ?
Pas de Baie des Cochons, d’assassinat de Kennedy, de Viet-nâm…
Nixon, Ford, pattes d’éléphant, la tribu brady.
Pas de Earth Shoes de Reagan, de crack. Non.
On mangerait des hots dogs, de la tarte aux pommes, en fumant du cubain.

« M-I-C…
A bientôt.
K-E-Y… Pourquoi ?
Parce qu’ils le veulent, c’est tout. »

(extrait de tueur née).

Cet extrait est tiré d’une scène coupée de Tueurs-Nés d’Oliver Stone. Je l’ai relevé car le passage sur Fidel Castro m’amuse. Cette scène fait parti des légendes et censures de l’histoire Américaine. Oliver Stone a tourné un documentaire sur Fidel Castro en 2003. Or celui-ci est toujours indisponible. Ce film a l’air terriblement passionnant, mais en cherchant sur l’internet, il semble n’avoir été projeté qu’il seul fois. Je pense avoir trouvé un .torrent, je le télécharge et le verrai à mon retour.

affiche-commandant.jpg

Encore Castro. Toujours Cuba. Il faut absolument me procurer le livre Cuba face à l’empire. Les messages Dissidence ou désinformation et briser le consensus sur Cuba de Gilbert Dion me donne envie de le lire.