Un nouveau monde pour un Punk nouveau

Je ferme donc le site de The Informers, mon groupe. Comme je l’annonçais quelques billets auparavant, on a splitté. Plus la motivation, plus l’envie de poursuivre. Chaque membre du groupe vaque à ses projets personnels (le mien étant de conquérir Google). Bien que je ne sois arrivé qu’à mi-parcours à 17 ans, je me suis forgé une identité avec ce groupe, appris à devenir le guitariste de vos rêves. Se fréquenter, se facher, rigoler, composer ensemble, jouer devant une audience… vivre ensemble fut un grand honneur. Il serait dommage d’oublier le groupe trop vite.

logo The Informers

The Informers, c’est Vlad et Béa qui se sont rencontrés avec une idée du Punk moderne. La musique qui en découle est trop anglaise pour les américains, trop américaine pour les anglais. Trop bien pour les frenchies. The Informers, c’est 8 tournées en Grande Bretagne, c’est une écriture politique intelligente sur une mélodie hargneuse et variée. Pas deux chansons se ressemblaient. Pas un seul thème abordé à déjà été traité par un autre groupe du genre. Je met à disposition l’histoire de ce groupe peu commun dans ce billet. Ultérieurement, je mettrai à disposition les photos.
D’autre part, on maintient toujours la distro RADICAL ROCKERS pour liquider les quelques enregistrements qu’il nous reste.

1990

Première apparition publique avec le groupe anglais H.D.Q le 30 Mars au Théâtre des Louvrais de Pontoise.Nous nous joindrons aux H.D.Q lors de leurs 3 tournées françaises organisées par le label DISSIDENCE, notamment à Rennes (L’Inconnu), à Paris (Blues du Nord) et à Reims (MJC Paul Claudel) . Nous partageons aussi l’affiche avec le plus célèbre groupe de hardcore polonais, DEZERTER, né lors du coup d’état militaire de 1981. Une tournée DISSIDENCE, organisée en Mai, passe par le Fahrenheit d’Issy les Moulineaux et la MJC Paul Claudel de Reims. Tout au long de l’année, THE INFORMERS font de nombreux concerts de soutien à des collectifs anti fascistes au Garage de Genève avec LES EJECTES et à Fumel avec LES CADAVRES. En Octobre, un single auto produit est enregistré pour DISSIDENCE. Il ne verra le jour qu’en Janvier 1991, et bien que distribué ça et là par DANCETERIA, il sera essentiellement vendu lors des concerts. Malgré une production très modeste, ce premier effort vinylique reçoit un accueil favorable de la part de la presse rock alternative en France, aux Etats Unis (Maximum Rock’n’Roll), en Angleterre (U.K Resist), en Belgique (Skunk Zine) et en Suisse (Alternative Resistance).

THE INFORMERS – « Dream Number 1994 » 45 thought veering dangerousely close to a regressive pub-rock mulch on one or two occasions for most part these French popsters steer a course t’wixt XTC and some other late ‘70s trallblazer…pick a band, any band. Bouncy, rousing anthems for todays tearaways. (MW) MAXIMUMROCKNROLL

1991

Dès Janvier, armé maintenant de deux guitares, le groupe tourne en Province : Lyon, St Etienne (Mistral Gagnant) et prépare deux tournées hors de l’hexagone. En Avril, cinq Centres Sociaux Occupés d’Italie sont envahis parmis lesquels les fameux El Paso de Turin, Forte Prenestino de Rome et l’Usine de Florence. En Mai, concerts à Bordeaux (Le Jimmy), Dijon (l’Acropole) et Genève (Le Garage). En Juin, 1ère tournée en Grand Bretagne avec FLUX OF PINK INDIANS au Sir George Robey de Londres, et en solo au Pays de Galles et au White Horse de Brixton.

THE INFORMERS – « The Sweetest Strike » – 7″ (£1.50 from Bison X, 41 Stockwell Green, London, SW9 9HZ) A well above average single from this French band, combining uptempo and very listenable punk wich is really made by the well written lyrics, the title a celebration of a never ending factory strike, the b-side « Dream Number 1994 » about thought control. (JL) U.K RESIST n°6

1992

L’arrivée d’un nouveau guitariste en Septembre 91 a permis de constituer un nouveau set et d’affirmer le style de punk rock mélodique propre aux INFORMERS. Les concerts marquants se font en Bretagne à Brest et à Riec sur Belon, puis dans les squats parisiens (Pied de Biche) et lyonnais (Rap Thou). Un parcours de 4000 kilomètres démarre en Juin avec un passage par un fort squatté de Dijon, suivi le lendemain soir d’un concert dans un squat de Llodio au Pays Basque espagnol ! La tournée fait une halte au Johnny Guitar de Lisbonne et se termine en Août par une fûte concert dans un squat de Belleville. En Septembre, un deuxième guitariste (Raskal) vient renforcer la puissance musicale du groupe. Suivront des concerts aux 3 Petits Cochons de Toulouse et en Région Parisienne.

1993

L’année du premier album. Enregistré en Juin et produit par Ian BURGESS (MEGA CITY FOUR, NAKED RAYGUN , THUGS entre autres). Sorti sur V.I.S.A, le plus ancien des labels indépendants encore en activité, il recueille des critiques élogieuses émanant de RAGE, ABUS DANGEREUX et ON A FAIM ainsi que de la part de très nombreux fanzines (Vacarmes, Viandox, Positive, Megazine et Punk Only). Aux Etats Unis, ce sont MAXIMUM ROCK N’ ROLL et PROFANE EXISTENCE qui montrent leur intérêt pour la virulence des textes et un hardcore mélodique assez « british ». Des concerts : dans des squats de Créteil, à Besançon (Underground) avec les anglais de ELMERHASSEL, au festival rock de Dax avec les HAVE NOTS, à Dijon (Acropole) et à Bienne en Suisse accompagnent la sortie de l’album. En Décembre, recommencent fêtes et concerts de soutien à Toulouse, Périgueux et à Paris pour le collectif anti fasciste REFLEX.

1994

De nombreux concerts ponctuent le premier trimestre : à Paris pour Reflex, au Tremplin d’Ivry sur Seine, au Barclay à Bordeaux et au Troquet à Nantes. Le 30 Avril, le groupe participe au festival Carnavalorock de St Brieuc en compagnie des MASS MURDERERS. Dès Septembre, nouveaux concerts à La Lola de Pantin avec HEYOKA puis au Local à Nantes , à l’Acropole de Dijon au squat du Cri de la Larme de Montreuil . Tout cela donnant l’occasion d’organiser une première tournée avec le groupe écossais SWINE FLU. THE INFORMERS sont un gang parisien formé par l’ancien chanteur des BRIGADES en décembre 89. Leur histoire est liée au label qui a permis de sortir ce deuxième 45 tours enregistré lors du festival punk d’Edimbourg de 1996. Effectivement, Vlad le chanteur avait crée fin 85, avec quelques brigadistes, le label NEGATIVE RECORDS afin de permettre à des groupes de rock radical reggae ou punk, basés en France et ailleurs, de transcrire sur vinyl leurs convictions. Ainsi des groupes comme ELECTRODES, SUB KIDS, RED LONDON ou BRIGADES ont pu bénéficer de leur soutient et propager leurs aspirations au niveau national. Or après la disparitions de nombreux labels de l’époque glorieuse de l’alternatif français et la dissolution de groupes phares tel les BERURIER NOIR ou HAINE BRIGADE pour les plus populaires, réapparait à notre grande joie NEGATIVE RDC, le label radical. 95 Courant Mars, le guitariste et le bassiste figurant sur le premier album sont remplacés par de nouveaux activistes. La composition d’un nouveau répertoire préfigurant un second album est le prétexte à de nouveaux concerts parisiens dans les lieux alternatifs : Bar Associatif de Montreuil, squats du Cri de La Larme et du 105 rue de Bagnolet. S’offrent alors de nouvelles opportunités de faire cause commune avec les groupes écossais OI POLLOI et GLUE, LOFOFORA ou les ZARMAZONES entre autres. En Décembre, le groupe squatte les week ends alternatifs sur Paris et Rouen, et, termine l’année le 1er Décembre par un concert de soutien à Act Up à la M.J.C de St Denis avec CAPTAIN ZORK et D.S.B.

Fourteen proficient songs from this French band, réminescent of the instigators in leads, melody and tempo. The lyrics are full on crazy consciousness-pouring philosophizing about fascists, environmental crisis, the Japanese work ethic, and just about everything else! MAXIMUM ROCKNROLL #129

Great up tempo & tunefull punk, in a Asta Kask/Frites Modern mould. Looking forward to seeing them live when they play at the Free Butt (see gigs listings). RIGSBY #3 Melodic punk rock from France armed with the occasional punch and kick. Blatantly political lyrics with the expressed intent of destroying fascism, state terror, imperialism genodice and ignorance in all forms. Sometimes this is really grabbed me but at others I was let down. PROFANE EXISTENCE

1995

Tournée en Ecosse et en Angleterre à l’occasion du festival punk d’Edinburgh organisé par le groupe OI POLLOI et l’Anti Fascist Action : au Cas Rock d’Edinburgh avec EXTERNAL MENACE (5 Août) , au Nice n’ Sleazy de Glasgow (12 Août) et au Free Butt de Brighton (15 Août). Enregistrement d’un 45 tours (4 titres) à Edinburgh qui sort sur le label NEGATIVE RECORDS qui renaît de ses cendres. Les concerts en France les plus « wizz » de l’année : Poitiers Université le 31 Mai, Bar Associatif de Montreuil les 29 juin et 24 Octobre, C.A.J de Strasbourg le 1er Novembre, Bar Asso de Montreuil le 21 Décembre.

THE INFORMERS « Say it with anger » Deux retours inattendus : celui de The Informers et celui de Negative Records. Ce dernier, label, créé par les Brigades (groupe radical des années 80) en 85, refait surface et aura pour but de sortir les oeuvres de groupes radicaux (hardcore, punk, noise…) français et étrangers. On est de tout coeur avec eux. Les Informers quant à eux nous proposent une belle galette power-pop-core endiablée, enragée, mélodique et poignante, même. Une vraie claque. Leurs textes nous parlent de l’exploitation des enfants par le travail, le trafic d’organes… The Informers est un vrai groupe de hardcore. À noter pas mal de bonnes surprises et la qualités en ce qui concerne le son. FURIA

The Informers : « Say it with anger » EP ( « Anger », « World company unlimited », « Dying as a way of life », « Medecine kills me ») N’attendons plus longtemps que le verdict s’abatte comme un couperet… sublime! Allons-y progressivement. La pochette : très beaux collages, graphiques et symboliques de Tapage, belle impression, belles couleurs. très sobre. Le dépliants : sympa, moyen au niveau de la mise en page compliquée, on se perd un peu dans le manque de parti-pris. Les textes : Vlad nous fait une fois de plus plaisir avec ses textes, traduits, comme à l’habitude. Des sujets assez exclusifs (trafics d’organes), des vers anthologiques (les refrains de « Dying… »), ou encore ce refrain de « WCU » jonglant entre références et jeux de mots, tout en finesse : « Il semble que la Freedonia de Groucho/ Revit dans la Yougoslavie proche/ Quand cette stupide danse des canards/ Se transforme en pas de l’oie ». Vlad a dit ! La musique : je n’avais pas vu les Informers en si grande forme depuis le morceau « The Sweetest Strike ». Le son est plus rustre que sur l’album, donc gagne en puissance, et a gagné aussi en mélodie. Tous les morceaux sont superbes, mais la face A l’emporte avec l’instrumental « Anger » (qui porte bien son nom!) et « WCU » et ces solos irresistibles ! L’influence pop-core style Mega City Four s’estompe, peut-être n’est-ce qu’une impression mais ce n’est pas pour me déplaire (ben oui!). The Informers, ils sont comme le vin : ils se bonnifient avec l’âge ! Un grand cru !! Enfin le label : la mauvaise herbe repousse toujours, voici donc la renaissance de NEGATIVE records, label brigadiste des années 80. Laurent, ex-Viandox, ex-RAF, actuel hérétique et activiste à Negative m’a simplement expliqué que l’asso type loi 1901 existait toujours, alors pourquoi se seraient-ils gênés ? Et ben tiens! Encore bravo, c’est du beau travail (je vais me faire assassiner par Vlad!) VIANDOX

THE INFORMERS « Say it with anger -EP » Negative records 1996 Le hardcore mélodik des informateurs est au service des bonnes causes. La cause des décibels : le mur de guitares emporte tout sur son passage, et sait susciter les émotions où il faut et quand il faut. Une rythmique qui ne laisse aucun répit, des solos qui foutent la chair de poule. C’est dit avec colère. Pour la cause des luttes. Incontestablement, l’enregistrement en Ecosse a dopé ce groupe au point que la voix se combine avec la musique comme si c’était un bulletin d’info de la résistance au nouvel ordre (moral, mondial…). Fin du communiqué. En attendant les suivants. Au fait la pochette est superbe.

1996

Des concerts et encore des concerts : Festival Punk à Confluences (Paris) le 7 Février avec : KOCHISE, SLAM et AHORCADOS. Les 30 Avril, 2 et 3 Mai, avec comme invités EXTERNAL MENACE (Ecosse), à Montreuil et à Lille, les 8, 9 et 10 Mai, en Région Parisienne, avec comme invités les HAVE NOTS de Bordeaux, le 14 Juin au Roll Mops à St Pair sur Mer. Du 3 au 15 Août tournée en Angleterre et en Ecosse : 3 août au fameux Star and Garter de Manchester, le 7 Août au Festival Punk d’Edinburgh, le 11 aoùt au 13th Note de Glasgow, le 13 aoùt à South Normanton, le 14 août au Joiners de Southampton. le 12 Septembre à Paris , salle Confluences, avec SLAM et LEGITIME DEFONCE. De Septembre à début Décembre concerts en région parisienne et en province : Angers et Nantes, notamment.

PREGNENT MEN / INFORMERS / NO LEGS @Free butt, Brigthon 15/8/96 […] The Informers, from Paris France, are four guys & a girl who play good old melodic punk rock. They took a few songs to get into gear, but when it came together they really were cooking. Unfortunately due to the late runningof the gig, I then have the dirty job of telling them that they were gonna have to cut it short, so they bashed out one more number & then called its qutis. Evidently the last few gigs they’d done on their tour over here had all been late runners & they’d got used to hearing « sorry, but you’ve only got 30 minutes RIGSBY #4 THE INFORMERS « Say It With Anger » 7″ Negative Sort of reminds me of Les Thugs for those of you who remember them. Four tracks of driving, fast, tuneful punk from this French outfit. Political lyrics dealing with, among other things street children in poor countries who have their organs removed to keep the rich alive. Serious ? You bet they are. SUSPECT DEVICE #30

INFORMERS « SAY It With Anger » EP All the way from France, the INFORMERS play political punk heavy on the melody, with wordy lyrics (sung in English) almost like BAD RELIION, although they’re not yet another clone band. The last song deals with the illegal organ trade, surely a first for any band ? All in all, a pretty solid release, right down to the pretty cover and a large lyrice sheet (in English and French). MAXIMUMROCKNROLL « Say it With Anger » 7″ EP Latest release from our French friends & it’s well up to scratch, with one instrumental & three tight powerful songs of fast paced melodic punk. Reminiscent in places of Bad Religion, back in their hey day, & with frontman Vlad going all the way back to bands in the early Eighties (remembers the Brigades ??!!) you know he’s got his heart in that in what they’re doing 100%. Subjects covered in the songs include European power politics & the killing of the poor in the Third World for their organs. Tr&eagrave;s bien….top drawer….. RIGSBY #9

1997, 1998

Une tournée commune avec EXTERNAL MENACE se déroule entre le 3 et le 13 Avril en France, elle passe par St Quentin, Dunkerque, Nancy, Bordeaux et Lorient. Fin Avril, nous organisons une mini tournée pour le groupe écossais CRITIKILL, qui sortira son premier 45 tours sur NEGATIVE RECORDS en Juillet, et jouons ensemble à Chaumont. Fin Juin, nouvelles incursions musicales en province, notamment à Nantes. En Octobre : organisation d’un festival à la salle Confluences (Paris) avec 3 autre groupes figurant sur la complilation « Anti Work Songs » sortie début Septembre sur NEGATIVE RECORDS. Tournée en Grande Bretagne du 23 au 31 Octobre (Brighton, Winchester, Londres, Manchester, Edinburgh et Manchester) sont au programme. Courant Novembre, alors que le groupe prépare l’enregistrement de son second album, les 2 guitaristes annoncent successivement qu’ils se mettent en congé indéterminé d’activisme punk. 99 Après de longues semaines passées à rechercher et à auditionner des guitaristes et bassistes, une nouvelle formation voit le jour en Avril. Un concert de retour a lieu à la Maison des Ensembles de Paris le 27 Juin. L’enregistrement d’un mini album CD une nouvelle tournée en Grande Bretagne – la 5ème du genre ! – sont programmés pour Halloween. Le groupe joue avec les WAT TYLER au Free Butt de Brighton, avec SOUTHPORT (ex SNUFF) au Halloween punk festival de Winchester et en tête d’affiche à Portsmouth. Des engagements sont alors pris pour une nouvelle tournée en compagnie des BURNING HEADS en Avril 2000.

INFORMERS ‘Resistance Is Not Futile’ CD This is a kinda funny. A fairly serious attempt at political punk using Star Trek: The Next Generation as its main reference point. « I wish all the big tycoons, bankers and leaders could son get doomed to stay in warp bubbles ». Wow. Otherwise catchy pop punk with lots crazy stops and starts that make all of the vocals seem like an afterthought. Is that Picard on the cover?(LH) (Negative)MAXIMUMROCKNROLL

2000

Deux concerts parisiens sont organisés le 30 Janvier en soutien au collectif « Souriez vous êtes filmé » avec S . F. H et EMBUSKADE en invités, puis le 6 Février au C.I.C.P. avec nos « cousins » anglais de SCUTTLE et de TRAVIS CUT. Le 5 Février les 3 groupes se retrouvent pour un « warm up » gig à l’Artemuse de Reims.La tournée BURNING HEADS / INFORMERS en Grande Bretagne est finalisée pour la période du 7 au 16 Avril : Brighton le 7/4 avec le groupe u.s GAMEFACE ; London Kingston le 8/4 ; Winchester le 9/4 avec SOUTHPORT et les américains de DIESEL BOY ; Newport le 10/4 ; Nottingham le 11/4 ; Glasgow le 13/4 ; Manchester le 14/4 et Portsmouth le 15/4. Le groupe invite les SOUTHPORT (ex SNUFF) à faire leur première incursion hors de Grande Bretagne en Juin pour des concerts à Amiens (Grand Wazoo) et Rouen (Chez Emile). De nombreux concerts en région Parisienne et en Province sont prévus en Octobre et Novembre, notamment avec les représentants de la scène punk british. Une nouvelle tournée en Angleterre est d’ores et déjà programmée pour la semaine du 28 Octobre au 5 Novembre (Brighton, Londres, Leeds, Winchester…).

INFORMERS « Resistance Is Not Futile » CD. Nice sentiments, strange alien like cover (Are they Star Trek/Wars geeks?!). This is your standard American influenced melodic pop punk that so many band in the UK also seem to play (Panic, Goober Patrol, Joe90, etc). Driving tunes with the drums that speed up and slow down. At least these have decent lyrics which makes them stand out from the crowd BALD CACTUS #17

EP / CD « Resistance is not futile » Voici 5 titres de ce très bon groupe anarchopunk français. Un chant très mélodique, une musique rapide, directe, rageuse sans oublier les mélodies. Le son est plus puissant que le précédent EP, ce qui fait que l’on a l’impression que les morceaux sont plus rapides. Des textes en anglais (traduits en français dans le livret) toujours aussi intéressants, réfléchis et engagés. Ces 5 nouveaux titres nous mettent l’eau à la bouche en attendant de pouvoir les revoir en concert. Mais on peut déjà se procurer ce skeud. Nos Parisiens ne lache pas l’affaire et ce, malgré de constant et perpétuels mouvements de troupes. C’est une nouvelle formation qui a donc enregistré ce mini-album dont le titre fait référence à Star Trek. The Informers n’en a pourtant pas bradé le contenu de son punk-rock endiablé contre un quelconque concept à la noix. Le groupe reste fidèle à ses ambitions musicales et livre ici de nouveaux titres toujours empreints de mélodie et de hargne. Ceux qui croient (encore) que le punk mélodique se contente de parler pet et pizza devront copier mille fois les textes de « The Death Of 500 Nations » et « Caught In The Net » (par chance il y a les traductions en français dans le livret) du sieur Vlad. Ils verront que l’on peut jouer une musique harmonieuse et sensible, les Informers le font pied collé à l’accélérateur, et écrire des textes sacrément intelligents. Enregistré dans la hâte et avec un personnel peu rodé, “Resistance Is Not Futile” souffre de quelques maladresses, notamment dans la mise en place, mais la passion, elle, demeure intacte et inébranlable. Franck Frejnik Rock Sound #74

2001

L’album Mondopoly est enregistré et mixé en février et mars 2001 et sort surt Negative et Fuxony Rds (GB); suivi de concerts et d’une 8ème tournée en GB.
Arrivée en Septembre d’un nouveau bassiste. Le temps de remettre la machine en route, et on enchaîne avec un concert dans le cadre d’une soirée débat organisée par Sud rail dans le 18ème à Paris le 13 octobre. Deux semaines après, soirée avec les Sagabronx et Zampano au Farhenheit à Issy et le lendemain à Lille au CCL.
Autre évènement qui a son importance : Informers s’exporte sur le web!! (merci Xavier!!)

2002

On commence l’année avec un concert à l’Etincelle à Angers (excellent bar associatif qui a des petits problèmes avec la municipalité actuellement) avec les Brigitte Bop et AK47.
Début avril, deux dates au CCL de Lille avec les Nutcase.
Avril, mini tourné en Angleterre pour 3 dates (notre chauffeur-roadie-comique est grand Romain). Une date à Liverpool avec UK SUBS, une à Thirsk et une dernière à Newcastle et retour à Paris d’une seule traite!!
Le 6 juillet, on part pour Toulouse pour une date au Fantomas (on aime les km!) avec les fan de scooters les Speedometers.
Le 5 octobre, concert au bar de La Boulaie (sympa l’absynthe à 4h du mat’ !) avec les No Time to Lose. Le lendemain, on joue à Bressuires avec Antibody et Opus Dead (d’Espagne), les Inner Terrestrials sont malheureusement annulés. La fin de l’année est plutôt calme côté concert.

2003

On débute la saison tardivement (le temps d’écrire quelques chansons) le 24 mai à Chinon dans le cadre du festival Aucard de Tours. La semaine d’après, concert au Café Montmartre dans le 18ème.
En juin, retour en Touraine à St-Avertin pour un concert en plein air. Notre set est quelque peu raccourci par nos amis de la police municipale (le rock, c’est trop bruyant pour les voisins apparemment, enfin c’est pas tous les jours qu’il y a un concert à St-Av’).
Le 4 Octobre, concert à Chambray-lès-Tours avec une prog bien éclectique.
On finit cette année « tourangelle » par un concert de soutien au SCALP au CICP à Paris, avec le groupe de Punk allemand Koyaanisqatsi.

Le punk, ce n’est pas seulement parler de sa vie, mais aussi de celles des autres. Depuis des années, THE INFORMERS décrient plus qu’ils ne critiquent. Bien sûr, lorsqu’ils intitulent leur nouveau disque MONDOPOLY, on se doute bien que les sujets vont donner une info alternative sur l’actualité récente (la mondialisation, le travail, le trafic d’organes, les syndicats, le temps libre…). Il est d’ailleurs appréciable qu’un groupe ayant tant de choses à dire ait choisi de le faire à grands renforts de mélodies. Nul besoin de crier pour se faire entendre. MONDOPOLY affiche quelques belles prouesses techniques qui font des parisiens un groupe intéressant à plus d’un titre.
///PUNK RAWK///

Grosse claque pour moi que ce deuxième album! Le mini-CD chroniqué au-dessus ne m’avait pas fait une impression aussi forte, peut être à cause du petit nombre de morceaux, mais avec ces 35 mn à se mettre entre les oreilles, c’est autre chose! Ca va peut-être paraître bateau mais j’ai l’impression que les Informers ont trouvé la bonne formule pour donner toute la mesure de leurs talents, à savoir composer et jouer des petits bijoux de hardcore-punk mélodique remplis de “breaks and go” à vous mettre à genoux tellement c’est beau… Non, franchement, des guitares hachées de Rumble in Seattle aux excellents textes de chacun des morceaux (anti-travail avec Spare time, sur la condition ouvrière d’hier – Wonder women – ou d’aujourd’hui – Call center girl -, sur la perte de temps organisée pour tous ceux qui ont à faire avec des administrations dans Thieves of time…), ce disque déborde d’une bonne dose de rage salvatrice et d’énergie dévastatrice: tout ce qu’il faut pour en faire un futur classique! Mais autant l’écouter aujourd’hui, pas dans dix ans…
///Lean on me///

A partir de 2003

  • Concert à Chinon A 24 Mai 2003
  • concert à La Roche Sur Yon A 25 Mai 2003
  • concert à Lille A 31 Mai 2003
  • annulation A 31 Mai 2003
  • concert à Paris A 1 Juin 2003
  • Gunterprague A 1 Juin 2003
  • concert à Tours A 7 Juin 2003
  • prix du concert A 7 Juin 2003
  • concert à Chambray-les-Tours (37) A 4 Octobre 2003
  • infos supplémentaires sur le concert A 4 Octobre 2003
  • CONCERT PARIS A 28 Decembre 2003
  • groupes du concert au CICP A 28 Decembre 2003
  • Concert A 20 Mars 2004
  • Concert A 27 Mars 2004
  • Concert à St-Cyr/Loire (37) A 18 Avril 2004
  • Concert à Paris 18ème A 1 Mai 2004
  • Concert du FRAP A 19 Mai 2004
  • Adresse de la salle de concert A 19 Mai 2004
  • Informers en concert à la Cantada (Paris) A 24 Mai 2005
  • Informers en concert à la Cantada A 11 Juin 2005
  • concert à Paris, au Gambetta A 26 Octobre 2005
  • Foun

    J’ai vecu avec tristesse la fin des Brigades…..et now les Informers !!!. J’ai toujours autant de respect pour Vlad et ses idees…..quel va t’il nous sortir now ???…je lui fais confiance !!…si il veut me contacter, passes lui mon e mail adresse…..merci pour l’historique !!!

  • anthony

    salut!

    ici anthony, un petit gars de vendée expatrié pour quelques temps en angleterre
    je viens d’apprendre que informers c’était terminé, snif & RIP!

    je les ai vu plusieurs fois à nantes, bressuire, southampton etc.

    bonjour à vlad et béa ainsi qu’aux autres que je ne suis pas certain de connaitre
    bonne continuation & à bientôt peut être?!?

    anthony

  • anthony

    encore moi…

    je viens de tomber sur les photos de ton site et notamment celles des singes. je bosse justement dans un refuge de singes qui recueille des animaux qui ont le lourd passé d’amuser les touristes sur les plages, dans les stations services, habillés en humains, drogués, battus, affamés, maquillés…
    vire moi ça stp (si tu es responsable de ces photos), c’est pas drôle du tout!

  • http://www.john-noone.com Xavier

    Je vais bientôt remplacer cette page par une autre fonctionnalité plus sympatoche, juste pas le temps de mettre en place mes idées.

    Ceci dit, je suis plutôt content, tu es le premier à réagir sur cette collection. As-tu écris quelque chose sur le sujet ? Sinon, aimerais-tu écrire un billet dans ce blog ?

    Comme tu peux le lire dans les quelques textes d’Ania (Sexe, la Baleine Bleue), je fantasme sur les animaux et l’écologie pour décoder notre humanité. Ce n’est donc pas le côté « ridicule » ou « grotesque » de ces pauvres animaux qui m’intéresse. L’affichage de cette collection est volontairement malsaine.

  • DEBORD Raymond

    Je viens de tomber – trop tard ! – sur ce site par les hasards du net. J'ai connu Vlad à l'époque de CHECKMATE – j'étais alors manager des LORDS. J'aimerais beaucoup de ses nouvelles.

  • http://www.factory-outlet-stores.info/ factory outlet

    tres interessant mercy

  • http://insurance.forumn1.com insurance forum

    I admire the valuable information you offer in your articles. I will bookmark your blog and have my friends check up here often. I am sure they will learn lots of new things here than anybody else!
    ————- – done:property insurancedone:home insurancedone:landlord insurance

  • http://mecano.myopenid.com/ mecano

    Salut ! j’avais auditionné en tant que bassiste, il y a une dizaine (quinzaine ?) d’années, m’en suis toujours voulu de ne pas avoir répondu positivement alors que tout ça me plaisait énormément (coup de flippe à l’époque, il était prévu une tournée en Ecosse à l’Eté, etc.). Cette audition reste un très bon souvenir, je garde un œil/une oreille, passe le bonjour à Vlad et Béa si tu les croises !